AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ■■ Alena P. Dawson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarAlena P. Dawson

♣ Messages : 37
♣ Date d'inscription : 01/08/2010

C'EST MA VIE, PAS LA TIENNE
citation: Les yeux sont le miroir de l'âme
ma vie:

MessageSujet: ■■ Alena P. Dawson   Dim 1 Aoû - 20:37

ALENA PAULINE DAWSON
"Les yeux sont le miroir de l'âme"

Je suis née part un beau jour de pluie et plus exactement le 13/05/1990, ce qui fait qu'aujourd'hui j'ai exactement 20 ans. Ce jour-là, mes parents ont décidés de m'appeler Alena Pauline Dawson, mais depuis toute petite on m'appelle Lena. Ma ville natale est Londres, ce qui fait que mon pays est la Grande-Bretagne et pour rien au monde j'aurais voulu naître autre part. Comme tout le monde j'ai eu des conquête amoureuse et au moment où je vous parle, je suis célibataire et je suis très heureuse comme ça. Depuis que je sais marcher et parler, on dit de moi que je suis Généreuse, Souriante, Maladroite, Intelligente, Naïve, Calme et si cela ne te plais pas, tant pis pour toi, car moi je ne changerai pas de caractère pour toi. Je suis actuellement étudiante en médecine, rêve que j'avais depuis toute petite.


je vais te raconter une belle histoire


Je suis née il y a maintenant 20 ans à Londres, lors d'une nuit particulièrement orageuse. Née d'un père patron de société et d'une mère avocate, je n'ai jamais manqué de rien dans le domaine matériel, surtout parce que j'étais et que je suis restée l'unique enfant du couple. Mais j'avoue que j'aurais largement préféré être pauvre dans le domaine matériel et riche dans le domaine affectif. Pourquoi je pense cela? Parce que mes parents ne m'aimaient pas. Je m'en suis rendue compte dès que j'ai eu l'âge de penser par moi-même. Je ne me souviens pas de ma mère me prenant tendrement dans ses bras en me couvrant de baisers, je ne me souviens pas de mon père mon caressant affectueusement les cheveux en me murmurant des mots d'amour. Je ne me rappelle pas avoir été consolée lorsque je me faisais mal, ni félicitée lorsque j'accomplissais quelque chose de bien comme avoir de bonnes notes à l'école. Ma mère et mon père ne m'aimaient pas, et ils ne faisaient rien pour le cacher: ils usaient sans cesse de regards méprisants et me parlaient toujours sur un ton sec et agacé, comme si je les dérangeais constamment.

Les neuf premières années de ma vie n'ont pas été des plus joyeuses. Petite, j'avais souvent mal au cœur et je vomissais souvent. Aujourd'hui, je sais que c'était à cause du manque d'amour que je me sentais si mal: mes peines de cœur fragilisaient énormément ma santé. A la maison, lorsque j'étais malade, je me faisais gronder, jamais consoler. Lorsque j'étais avec mon père ou ma mère, aucun d'entre eux ne m'adressaient la parole. Le pire, c'était le dimanche après-midi, lorsqu'ils ne travaillaient pas: l'atmosphère était pesante et ils se disputaient beaucoup, soit à cause de moi, soit à cause de quelque chose qui paraissait bien futile à mes yeux. Lorsqu'ils ne se disputaient pas, chacun vaquait à une occupation silencieuse tandis que moi, tapis dans un coin de la maison, je luttais contre mes nausées. Pourtant, en dehors de chez moi, je menais une vie plutôt agréable: j'aimais beaucoup l'école, j'étais une bonne élève aimée des professeurs et j'avais un meilleur ami fantastique nommé Will. Il connaissait ma situation familiale et faisait toujours tout pour me distraire et me consoler lorsque j'étais avec lui. Mais, malgré tous ses efforts pour me redonner le sourire, j'étais malheureuse, si malheureuse...

Finalement, l'année de mes neuf ans, juste avant que je rentre au collège, mes parents divorcèrent. C'était inévitable: il ne peu exister d'amour entre deux personnes qui passent leur temps à s'insulter et à se disputer. J'étais encore plus malheureuse qu'avant car je me disais que c'était en grande partie ma faute s'ils se séparaient et cette simple idée me rongeait le cœur. Le plus dur, ce fut de savoir avec qui j'allais habiter. Mon père et ma mère se disputèrent énormément à cause de cela. Aucun d'eux ne voulait tirer le mauvais numéro, d'autant plus qu'ils avaient tout deux un nouveau compagnon. Tout deux usaient d'arguments pour convaincre l'autre: "Je n'aurais pas une situation aussi facile que maintenant", "Ma copine refuse de vivre avec notre enfant", "C'est ta fille, il est normal qu'elle vive avec toi", etc. Finalement, il fut décidé que je vivrais avec mon père. L'année suivante, ma mère quitta définitivement la maison avec très peu d'affaires: peut-être voulait-elle emporter le moins de choses possibles qui lui rappelait sa vie avec mon père et moi? Les adieux furent très brefs, sans douleur... sauf pour moi. Ma mère ne me prit pas dans ses bras, ne m'embrassa pas sur le front, ne me regarda presque pas. C'est avec l'ultime souvenir de son visage plein de mépris à mon égard que je vis ma mère partir... Lorsque mon père me présenta à sa nouvelle compagne, une femme plus jeune que lui, portant des mini-jupes et un vernis criard sur les ongles, cette dernière déclara sur le champ qu'elle n'avait aucune intention de remplacer ma mère: elle ne supportait pas l'idée de vivre avec la fille d'une autre femme.

Les deux années qui suivirent furent pénibles pour mon cœur déjà bien meurtri. Ma belle-mère était encore pire que ma mère. Elle me méprisait ouvertement, ne m'adressait pas la parole ou, lorsqu'elle était obligée, c'était juste pour me faire une critique sur un ton hautain, elle faisait tout pour ne jamais rester seule avec moi et demandait souvent à mon père de m'envoyer vivre chez ma mère. De mon côté, j'essayais de ne pas refaire les mêmes erreurs qu'avec ma mère. Je fis tout pour me rendre utile: je faisais le ménage, la cuisine, j'étais polie et obéissante... Une enfant modèle! Mais cela n'eut aucun effet sur ma belle-mère. Durant ces deux années, il n'y eu aucune amélioration et je me souviens que Will me suppliait sans cesse de demander de l'aide mais je refusais. Je ne cessai de me répéter qu'il finirait par y avoir une amélioration, même infime. J'étais persuadée qu'un jour, je rentrerai à la main et ma belle-mère m'accueillerait avec un grand sourire en me demandant d'une voix maternelle : "Tu as passée une bonne journée?". Balivernes. Je me rendis compte que mes efforts avaient été vains un soir où nous étions seules à la maison. Je ne sais plus comment nous en sommes arrivées à parler de cela mais il vint un moment où elle me dit, plein de mépris: "Pourquoi t'es là?" ce qui signifiait en d'autres termes "Pourquoi tu existes?" C'était de la méchanceté gratuite. J'eus l'impression que mon cœur déjà fissuré venait de se briser avec une douleur indescriptible. Lorsqu'il rentra à la maison, mon père vit ma belle-mère très énervée et il m'accusa de ne pas être gentille, de ne faire aucun effort pour améliorer la situation... J'eus l'impression que mon cœur fissuré éclatait en millions de petits morceaux. Comment continuer à lutter devant tant d'injustice? Comment ne pas se sentir incompris devant tant de méchanceté? Comment continuer à vivre normalement...?

Les années qui suivirent furent les pires de ma vie: je donnais l'impression d'être un fantôme. Je continuai à agir comme avant en petite fille modèle mais je savais désormais que je n'aurais rien en récompense. Je ne tentais plus de parler à ma belle-mère, je coupais les ponts avec mon père. Je me contentais de vivre de manière monotone en attendant avec impatience le jour où je pourrais définitivement quitter la maison sans un regard en arrière: j'étais une coquille vide.
Finalement, l'année des mes seize ans, un changement se produit. Un jour sans que je m'y attende, mon cousin Jordan, alors âgé de dix-huit ans, vint me proposer d'habiter avec lui. Voyant mon cousin comme un ange venu me sortir de ma prison pour me conduire au paradis, j'acceptai sans hésiter, comme une désespérée s'accrochant à son dernier espoir. Trop contents de se débarrasser de moi, ma belle-mère et mon père ne firent aucune objection. Je ne sus jamais comment il avait apprit que j'étais malheureuse avec mon père, d'autant plus que je ne l'avais vu qu'une seule fois. Néanmoins, ce jour-là, il m'a sauvé. Me sentant comme libérée, sentant qu'une nouvelle vie s'offrait à moi, je vins emménager chez mon cousin dans un appartement au milieu de Londres. Ce n'est que quelques mois après mon emménagement que je découvris que c'était Will qui avait contacté mon cousin pour le supplier de m'accueillir chez lui. Je ne pourrais jamais assez remercier Will pour ce qu'il a fait pour moi. Jordan m'aida à aller mieux, me prodiguant toute l'affection et l'attention dont j'avais besoin pour remonter la pente. Très vite, grâce à lui, je retrouvai le sourire que j'avais perdu depuis plusieurs années.

Sortant rapidement de mon état fantomatique, je goûtais aux joies de la vie. Étant au lycée, je fis tout pour rendre ces années scolaires inoubliables. Je fis de gros efforts pour approcher les gens, tisser des liens et créer des amitiés. Au départ, ce fut difficile mais au fil du temps et grâce au soutient de Will et Jordan, je devins beaucoup plus sociable, ouverte et souriante. Je découvris de nouveaux plaisirs comme faire la fête entre amis, faire des sorties... Malgré tout mes nouveaux amis que je me faisais facilement, je restais très proche de Will qui était mon meilleur et plus cher ami. Grâce à ma nouvelle bonne humeur, mes notes déjà très bonnes, montèrent en flèche et j'arrivai rapidement en tête de classe. Étudier était facile pour moi et je me plongeai sans relâche dans mon travail scolaire afin de m'assurer un bon avenir. Je constatai également que mes nausées, très fréquentes dans ma période dépressive, s'estompèrent peu à peu pour finalement disparaître complètement. Mon cœur était guéri.

Après le lycée, je décidai de faire des études de médecine. Je ne sais pourquoi cette branche m'attirait particulièrement. Peut-être était-ce le fait de ne pas avoir reçu d'amour enfant? Je n'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est que j'éprouvais le besoin d'aider les gens, de me rendre utile. Je voulais que l'on ait besoin de moi, pour me sentir plus vivante. Mes notes excellentes me permirent de partir dans cette direction sans aucun problème. Bien que Will choisisse une carrière complètement différente, je continuais à le voir souvent, son amitié étant trop précieuse pour la laisser se dissoudre.
Je ne revis plus mes parents, me contentant de les appeler pour leur annoncer ce que j'allais faire de ma vie. Ils ne firent aucun commentaire, ne me félicitèrent pas, ne m'adressèrent aucun mot d'encouragement... Mais cette fois-ci, cela ne me fit aucun effet. Je n'attendais plus rien d'eux et je ne m'attendais pas à ce qu'ils me soutiennent. Je savais qui je voulais devenir et personne ne pourrait m'en empêcher!


vous êtes pire que la police
▬ 3 choses que tu prendrais sur une île déserte ▬ Des livres, un trousse de secours, un carnet pour écrire.
▬ De quoi est-ce que tu ne te sépares jamais ▬ Un collier avec une turquoise comme Will lui a offert pour ses dix-huit ans.
▬ La qualité que tu préfère chez une personne ▬ la générosité
▬ Le défaut que tu détestes chez une personne ▬ L'hypocrisie
▬ Ton plus grand rêve ▬ Devenir un bon médecin
▬ Ta couleur préféré ▬ Turquoise
▬ L'animal que tu aimerais être ▬ Un cheval
▬ Le plat que tu préfères ▬ Tarte à la tomate et à la mozzarella!
▬ Ta chanson ou groupe du moment ▬ With or without you - U2

TILLY
La confiance en soi est le premier secret du succès

▬ Ton âge ▬ 16 ans
▬ Ton pays ▬ France
▬ Ton taux de connection part semaine ▬ 5/7
▬ Comment es-tu arrivé sur le forum ▬ Il était en partenariat avec un autre forum que je fréquente, Your Destiny
▬ Ce que tu en penses ▬ 62937
▬ Quelque chose à améliorer ▬ Je ne vois rien pour l'instant!
▬ Star sur ton avatar ▬ Alexis Bledel
▬ Groupe ▬ Vacanciers adultes


Dernière édition par Alena P. Dawson le Lun 2 Aoû - 11:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarJacob T.Preston

♣ Messages : 71
♣ Date d'inscription : 30/07/2010
♣ Age : 22
♣ Localisation : Derrière mon Ordinateur.

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Dim 1 Aoû - 20:49

Bienvenue à toi:D
Merci de ton inscription;)
Pour que le HTML se met comme il faut, vas dans ton profil-préférence-et tous en bas coche oui pour activer toujours le html;)
Good luck pour la suite 45486
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarSwann Cobourg

♣ Messages : 52
♣ Date d'inscription : 31/07/2010
♣ Age : 28
♣ Localisation : dtc, mon chou.

C'EST MA VIE, PAS LA TIENNE
citation: « si deux personnes s'aiment, il ne peut y avoir de fin heureuse. » - guillaume musso
ma vie:

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Dim 1 Aoû - 20:58

Bienvenuuuuuue mad'moiselle 45486 Super choix d'avatar ♥️
Bonne chance pour ta fiche ! &amuse toi bieen parmi nous 407495
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya ♣ une petite abeille
pour vous embellir la vie
avatarMaya S. Suinson

♣ Messages : 105
♣ Date d'inscription : 26/07/2010

C'EST MA VIE, PAS LA TIENNE
citation:
ma vie:

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Dim 1 Aoû - 21:20

Alexis 62937

Aloha & merci de ton inscription
Bonne chance pour ta fiche 45486

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣
UNDERCO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackrockisland.forumouf.com

avatarLeeah J. Cutters

♣ Messages : 52
♣ Date d'inscription : 30/07/2010
♣ Age : 20

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Lun 2 Aoû - 3:42

Alexis 571932

Bienvenue en enfer parmis nous Alena et bonne chance pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarCalvin E. Johnson

♣ Messages : 11
♣ Date d'inscription : 29/07/2010

C'EST MA VIE, PAS LA TIENNE
citation: Le jour ou j'ai voulu me suicidé, tous les couteaux étaient dans le lave-vaiselle xD
ma vie:

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Lun 2 Aoû - 8:54

    Bienvenue à toi et surtout amuse toi bien avec le personnage que tu as choisie d'incarnez =D

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣
«.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarAlena P. Dawson

♣ Messages : 37
♣ Date d'inscription : 01/08/2010

C'EST MA VIE, PAS LA TIENNE
citation: Les yeux sont le miroir de l'âme
ma vie:

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Lun 2 Aoû - 11:47

Merci à vous tous pour votre accueil! 62937

Je pense avoir terminé ma fiche! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maya ♣ une petite abeille
pour vous embellir la vie
avatarMaya S. Suinson

♣ Messages : 105
♣ Date d'inscription : 26/07/2010

C'EST MA VIE, PAS LA TIENNE
citation:
ma vie:

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Lun 2 Aoû - 15:38

Et bien tout me semble parfait, tu es donc validée
Amuse-toi bien parmis nous et fais un peu de pub 965234

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣
UNDERCO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackrockisland.forumouf.com

avatarAlena P. Dawson

♣ Messages : 37
♣ Date d'inscription : 01/08/2010

C'EST MA VIE, PAS LA TIENNE
citation: Les yeux sont le miroir de l'âme
ma vie:

MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   Lun 2 Aoû - 19:01

Merci!
J'en ferais, promis! 45486
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ■■ Alena P. Dawson   

Revenir en haut Aller en bas
 

■■ Alena P. Dawson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: EN ARRIVANT SUR L'ILE :: Votre carte d'identité :: acceptée-